La décision peut être difficile à prendre car l’idée de réduire en cendres le corps d’un proche est assez impressionnante. Mais c’est surtout parce qu’il s’agit d’une pratique peu connue dans ses moindres détails.


Tout d’abord, la dépouille du défunt a beau être réduite en cendres, le terme de « corps » est toujours d’actualité même après la crémation. Il conserve alors le même statut juridique qu’un corps inhumé en cercueil. Les cendres peuvent reposer de diverses manières : inhumation en pleine terre, en caveau, dépôt dans un columbarium ou bien encore dispersion.


La crémation peut être décidée par le défunt de son vivant en le précisant dans ses dernières volontés ou en souscrivant à un contrat obsèques. Dans le cas de l’absence de dernières volontés, c’est la « personne ayant qualité pour pourvoir aux funérailles » qui doit décider du mode d’obsèques.


Tout comme l’inhumation, la crémation est très encadrée et doit s’effectuer entre les 24 heures et les six jours suivant le décès. Pour que la crémation ait lieu, il faut que le maire de la commune du lieu de décès ou de la mise en bière donne son accord d’incinération suite à la délivrance de justificatifs : une demande de crémation écrite par le défunt de son vivant ou du proche en question, un acte de décès et un certificat médical portant la mention que le corps ne pose aucun problème médico-légal et qu’il n’y a aucune présence d’appareil à pile, …


A noter que la crémation d’un corps ne se fait pas « à nu ». En effet, le corps repose dans un cercueil avant crémation. Ce dernier est généralement composé d’un matériau à moindre coût, moins épais et dont les accessoires (poignées, emblèmes) sont facilement combustibles.


Les proches et la famille endeuillée ne peuvent pas assister à la crémation dans la salle même du crématorium. Ainsi, les personnes souhaitant suivre la crémation sont invitées à s’installer dans une salle adjacente où un écran montre la crémation en temps réel, dans les crématorium le permettant. Une fois la crémation terminée, une urne cinéraire contenant les cendres du défunt est remise à la famille, ou à l'opérateur funéraire en vue de la destination finale (dispersion, inhumation, transfert hors France...).

DEVIS CREMATION à partir de 1265€

Bougie-Coffin-Fleurs