Votre choix ne peut se composer que d’un de ces deux modes d’obsèques, INHUMATION OU CREMATION.

En effet, en France, seules l’inhumation et la crémation sont autorisées.

Il est à noter que vous seul avez le choix. Celui-ci doit alors reposer sur vos convictions personnelles, vos appréciations intimes, vos croyances, etc. Ainsi, peu de choses sont à vous recommander. Le seul conseil qui peut vous être fourni est de rédiger vos dernières volontés. Car, si vos proches doivent choisir entre l’inhumation et la crémation, ceci peut créer de grandes hésitations voire même des discordes. Effectivement, tout le monde n’a pas les mêmes appréciations. Certaines seront freinées par l’idée qu’un corps soit réduit en cendres, d’autres peuvent également trouver insupportable l’idée qu’un corps repose dans un cercueil descendu sous terre. Les sensibilités sont distinctes et c’est bien pour éviter ce genre de situations qu’exprimer vos souhaits sans aucune ambiguïté est une chose très importante. Selon une récente étude, la décision de recourir à la crémation est très différente lorsqu’il s’agit de ses propres obsèques ou de celles d’un proche disparu. Ainsi, près d’un Français sur deux se disait préférer la crémation pour leurs propres obsèques. Toutefois, lorsque la question leur était posée concernant les obsèques d’un proche, ce n’était qu’un Français sur trois qui envisageait une crémation. Par conséquent, si vous pensez être « favorable » à la crémation pour vos propres obsèques, il est important de le signaler dans vos dernières volontés car, si ces statistiques se reflètent au sein de votre famille, cette dernière optera plus facilement pour l’inhumation. De plus, déposer vos dernières volontés vous garantira qu’elles soient respectées dans les moindres détails. Et finalement, vous ôterez un poids à vos proches qui n’auront pas à prendre une telle décision dans un moment difficile tout en risquant de le regretter plus tard ou tout du moins de constamment se poser la question si ce choix fut le bon. On oppose souvent dans l’information funéraire, inhumation et crémation. Or, ces deux types d’obsèques ne sont pas obligatoirement antagonistes puisqu’après une crémation, l’urne cinéraire peut être inhumée. Ainsi, ces deux types d’obsèques peuvent également être complémentaires. Plus dans cette catégorie : L’inhumation »